BTCS : La bonne affaire pour Lupant-Slaus

Les BTCS aux 25h fun cup 2006 En gagnant la première course disputée en prologue des 25 Heures VW Fun Cup avant de terminer au 2e rang de la seconde confrontation, Marc Lupant et Patrick Slaus ont effectué une excellente opération au classement provisoire des Belgian Touring Car Series : l’équipage de la BMW M3 Silhouette compte en effet 26,5 points d’avance sur le tandem Vosse-Bouvy, une fois encore aux avant-postes malgré une sérieuse alerte au départ de la deuxième course. Autres bénéficiaires du week-end, Jean-Pierre Van de Wauwer et Marc Duez ont offert à la Porsche 997 du GPR une première victoire 2006 et dépassent Vanbellingen-Fumal, frappés cette fois par la malchance après un début de saison idéal.

Premier succès 2006 pour les leaders du championnat

Les BTCS aux 25h fun cup 2006 Au départ de la première course, Lupant réussit la meilleure envolée mais il baisse pavillon face aux attaques de Vosse qui s’empare du commandement à la chicane. Le pilote Renault sort le grand jeu… et franchit le temps-pivot lors de son deuxième tour, « gagnant » ainsi un lest de 50 kilos pour la suite de la saison. Quant à Fumal, il se rend coupable d’une petite faute à la chicane lui aussi et rétrograde au 12e rang.Premier à rentrer au stand, Lupant passe le relais à Slaus dès le 8e tour, il est suivi par tous les ténors… sauf Maes et Watt très en verve au volant de leurs Porsche 996. Le jeune Belge emmène ainsi la meute durant cinq tours mais il dépasse l’heure-limite accordée pour le changement de pilote et hérite d’un stop and go. Reparti sur un tempo très élevé, Slaus revient à bride abattue sur Bouvy et s’installe en tête au 17e passage, s’offrant par la même occasion… un cadeau de 50 kilos en descendant franchissant lui aussi sous les 2.30 au tour. C’est à ce moment qu’un autre pilote de M3 Silhouette voit s’envoler tous ses espoirs : courroie de pompe à huile cassée, Vanbellingen reste en rade sur le circuit ; son week-end se termine là car le moteur de la belle M3 prend un coup dans l’aventure. La fin de course n’apporte plus de modification majeure dans la hiérarchie en tête, Slaus offrant à la M3 Silhouette du team Euromaster une première victoire particulièrement probante. Bouvy termine sur ses talons aux commandes d’une Renault Mégane plus fringante que sa sœur confiée à Lémeret-Loix qui passe la ligne au 6e rang. « Vande » finit sur le podium devant les deux pilotes Jaguar tandis qu’on note les performances éloquentes de Watt, Moonens-Redant, Moury et de l’équipage anglo-canadien Kerr-McIntosh (les deux pilotes du team KTR venus en repérage en vue de la course de World Séries Renault 3.5 à la fin du mois). Dans les classes, De Coster-Broodcoorens (BMW) l’emportent en T5, Brouwers-Mosselmans-Verbist imposent l’Alfa GTA en T3, Van Riel-Adriaenssens font de même sur la VW Golf en T4, tandis que Manet-Van Rompaey (Honda) et Briuxiola-Cloet (Toyota) poursuivent leur moisson de succès en T2 et T1.

Un Duez des grands jours

Les BTCS aux 25h fun cup 2006 Coup de théâtre au moment de la mise en grille pour le second round : la Renault Mégane Silhouette de Vosse-Bouvy est immobilisée sur la piste de relance au bas du Raidillon : « Frédéric Bouvy a connu des ennuis de direction assistée en quittant le stand et là , il vient de constater que son moteur ne tourne pas rond », explique-t-on au Delahaye Racing. In extremis, le V6 retrouve sa voix mais la belle Bleue doit s’élancer derrière la meute. Une meute emmenée par la Porsche d’un Duez fermement décidé à imposer ses vues malgré un Slaus très accrocheur. Les deux hommes se livrent un duel de toute beauté et d’une absolue sportivité mais le « régional de l’étape » garde le dernier mot : « Patrick était très près mais il n’a jamais été en position de m’attaquer vraiment, je ne me suis pas senti menacé », expliquera après l’arrivée un Duez ravi d’avoir permis à l’équipe de Pino Sperlinga de renouer avec le succès. La domination de la Porsche en fin de course est d’autant plus nette que sa rivale bavaroise a perdu un temps précieux lors du pitstop : « Pas moyen de refermer convenablement la portière », précise Marc Lupant. « Les gars s’y sont mis à plusieurs pour finalement la fixer convenablement… mais de précieuses secondes se sont envolées. » La Porsche et la BMW terminent donc aux deux premiers rangs, précédant la… Renault de Vosse-Bouvy revenue du diable vauvert avec une impressionnante régularité. La voiture française profite des ennuis ayant frappé les deux Jaguar : accrochage avec un concurrent attardé et radiateur touché pour Thiry-Deman, ratés moteur pour Mathieu-Dermont. Une fois encore, Moonens-Redant et Moury se montrent aussi performants que réguliers, décrochant ainsi des places dans le top 5 et des points importants au championnat. On relève aussi les résultats convaincants de Richard sur la seconde Ferrari et des Français Catherine et Daniel Desbruères, des habitués des BTCS engagés comme chaque fois sur une Opel Astra Silhouette qu’ils partagent avec de Sordi.

Les BTCS aux 25h fun cup 2006 Dans les classes, Bruixola-Cloet signent le doublé en T1, de même que Van Riel-Adriaenssens en T4. Ce sont par contre Detaille-Petroons (BMW) et Manet-Van Rompaey (Honda) qui émergent respectivement en T5 et T2. Enfin, le verdict en T3 est longtemps suspendu, la Renault de Van Pamel-Jonchere étant impliquée dans un violent accrochage avec celle de Rosoux-Brouwers à la sortie de la Source dans le dernier tour. Brouwers doit être évacué à l’hôpital en raison d’une blessure au genou et d’un choc aux cervicales. Après avoir visionné à plusieurs reprises le film de l’accident, le directeur de course décide d’infliger un tour de pénalité à Jonckheere, ce qui donne la victoire à Culot-Beltoise (Peugeot).

Classement course 1 : 1. Lupant-Slaus (BMW M3 Silhouette), 24 tours ; 2. Vosse-Bouvy (Renault Mégane Silhouette) à 01.388 ; 3. Van de Wauwer-Duez (Porsche 997) à 18.625 ; 4. Mathieu-Dermont (Jaguar X-Type Silhouette) à 46.401 ; 5. Thiry-Deman (Jaguar X-Type Silhouette) à 1.00.917 ; 6. Lémeret-Loix (Renault Mégane Silhouette) à 2.15.175 ; 7. Watt-Van der Cam (Porsche 997) à 2.36.463 ; 8. Moonens-Redant (BMW M3 Silhouette) à 1 tour ; 9. Moury (Ferrari 360 Modena) ; 10. McIntosh-Kerr (Porsche 996)… 12. De Coster-Broodcoren (BMW M3), vainqueurs en T5… 14. Brouwers-Mosselmans-Verbist (Alfa Romeo 147 GTA) à 2 tours, vainqueurs en T3… 19. Van Riel-Adriaenssens (VW Golf IV) à 3 tours, vainqueurs en T4… 21. Van Uytsel-Van den Abeele-Debbaut (Lotus Exige) vainqueurs en GT1… Van de Plas-Vanbeneden (Toyota Yaris) à 4 tours, vainqueurs en T2… 38. Bruixola-Cloet (Toyota Yaris) à 5 tours, vainqueurs en T1.

Classement course 2 (officieux) : 1. Van de Wauwer-Duez (Porsche 997) 24 tours ; 2. Lupant-Slaus (BMW M3 Silhouette) à 28.404 ; 3. Vosse-Bouvy (Renault Mégane Silhouette) à 1.13.391 ; 4. Moonens-Redant (BMW M3 Silhouette) à 2.34.227 ; 5. Moury (Ferrari 360 Modena) à 1 tour ; 6. Van Rossem-De Laet (Porsche 996) ; 7. Cracco-Joosten (Porsche 996) ; 8. Lémeret-Loix (Renault Mégane Silhouette) ; 9. Richard (Ferrari 360 Modena) ; 10. Desbruères-Desbruères-de Sordi (Opel Astra Silhouette) à 2 tours… 12. Detaille-Petroons (BMW M3), vainqueurs en T5 ; 13. Culot-Beltoise (Peugeot 206), vainqueurs en T3… 21. Van Uytsel-Van den Abeele-Debbaut (Lotus Exige) à 3 tours, vainqueurs en GT1… 25. Van Riel-Adriaenssens (VW Golf IV) à 4 tours, vainqueurs en T4… 33. Manet-Van Rompaey (Honda Civic) à 5 tours, vainqueurs en T2… 36. Bruixola-Cloet (Toyota Yaris), vainqueurs en T1 ; etc.

Les BTCS aux 25h fun cup 2006 Classement du championnat (officieux) : 1. Lupant-Slaus 352,5 points ; 2. Vosse-Bouvy 326 ; 3. Van de Wauwer 286,5 ; 4. Duez 255,5 ; 5. Vanbellingen-Fumal 244 ; 6. Thiry-Deman 227 ; 7. Moonens-Redant 210 ; 8. Lémeret-Loix 178 ; etc.

Liens sur le forum : Cliquez ici

25H Fun Cup: Triomphe des clans Dubois – De Keijser

Les 25h fun cup 2006 Pour fêter la dixième édition de cette épreuve pas comme les autres, c’est l’équipage emmené par Franz Dubois qui s’est imposé au terme d’un marathon mené à un train d’enfer par tous les prétendants à la victoire. Le dernier mot est resté la VW Fun Cup de l’Ultra Team. Franz Dubois :

Dix ans après, c’est inespéré ! Je mentirais en affirmant que cette victoire me fait le même effet que toutes celles que ma fille Sabine a remportées au volant de la célèbre n°7. Là , j’y ai vraiment pris une part active et j’avoue que j’ai parfois dû mordre sur ma chique car ma jambe récemment blessée me faisait souffrir. Mais bon, quand on prend le départ d’une course, on sait pourquoi on est là … Ce succès me comble d’autant plus que je l’ai conquis aux côtés de ma compagne Nathalie, de mon fils Ronnie, de mon ami Benoit De Keijser et de son rejeton Nicolas. C’est une belle histoire de famille. Une super histoire de famille. Nous sommes restés constamment dans les premiers et nous n’avons connu aucun souci mécanique, mais il a fallu attaquer très fort quasi jusqu’au bout car les écarts restaient très minces. Et le moindre incident style safety-car mal négociée ou ravitaillement trop long, pouvait changer la donne. Finalement, si cette dixième édition a été courue sur un tempo si élevé, la victoire n’en prend que plus de valeur.

Le trio Dupon-Puype-Qvick a conquis une superbe médaille d’argent en suivant une tactique finalement assez similaire:

Si on veut jouer un rôle dans une confrontation aussi serrée, il n’existe qu’une seule bonne approche : l’attaque ! Nous l’avons appliquée tout en soignant également la préparation de la voiture jusque dans les moindres détails. Jeudi soir après les essais libres, vendredi au terme des qualifications et samedi encore à la fin du warm up, nous avons tout vérifié de fond en comble. Résultat : notre Fun a tourné comme une horloge et nous a amené à cette 2e place qui constitue notre meilleur résultat. Il nous reste une marche à franchir, rendez-vous en 2006 !

Les représentants d’Autobinche complètent le podium, après avoir dominé la première heure grâce à un Jamar parti comme une flèche. Mais comme toujours, des détails ont pesé très lourd :

Ne dit-on pas petites causes, grands effets à Deux accrochages dont l’un avec… la biplace du team, une crevaison, deux coups de malchance lors de passages à la pompe à essence, cela suffit pour faire la différence. Cela dit, nous aurions tort de nous lamenter car décrocher la 3e place après des 25 Heures aussi palpitantes, c’est du bonheur.

Colson Racing La 4e équipe au classement est l’équipe victorieuse de l’année passée : Colson-racing, une équipe EBRT ! Bravo à eux !

Ils étaient nombreux en effet à en avoir rêvé. Mais la course en a décidé autrement. Ils reviendront dans un an pour tenter à leur tour de forcer la chance. Ils viendront de Belgique, bien sûr, mais aussi de France, de Grande-Bretagne, d’Italie, d’Allemagne, des Pays-Bas, de Suisse voire… des Etats-Unis : l’équipage américain Vodden-Reed-Harvy-Lynch-Knudsen a en effet découvert la VW Fun Cup ce week-end, il s’est classé 98e et est reparti enthousiasmé par la formule et sidéré par son succès populaire (plus de 30.000 spectateurs samedi !). Plus que jamais, la VW Fun Cup s’internationalise.

Source : Turbomagazine.be

Le classement final

  • 1. Dubois-Maillet-De Keijser-De Keijser-Dubois (Bel-Ultra Team) 414 tours
  • 2. Dupon-Puype-Qvick (Bel-Dupon Puype) à 1 tour
  • 3. Barbary-Charlier-Jamar-Brugmans (Bel-Autobinche) à 2 tours
  • 4. Capocci-Gressens-Feltes-Linnertz (Bel-Colson Racing)
  • 5. Matoul-Serexhe-Moszkowicz-Geoffroy (Bel-City FM)
  • 6. Decultot-Bonnel-Mathon (Fra-MV Racing Castrol) à 3 tours
  • 7. Rose-Harris-Cook-Pelle (Fra-Fra-GB-GB-JPR 1)
  • 8. Heymann-Perdieus-Perdieus-Sluys (Bel-Perdieus Motorsport)
  • 9. Connell-Connell-Cate (GB-Cuisine de France) à 4 tours
  • 10. Knauff-Servais-Houbben-Duculot (Bel-Ball Events) à 6 tours
  • 11. Rivière-Patier-Rivière-Delarue (Fra-Team Direct)
  • 12. De Keijser-Olivier-Colman-Dallemagne (Bel-Pequignet Allure)
  • 13. Jacob-Jacob-Lemma-Ianetta (Fra-FEK-Zolplan) à 7 tours
  • 14. Grenier-Grenier-Rigaux-Mongenot (Fra-Evorace Compétition 3)

Liens intéressants

Belcar : A Zolder, rien de nouveau…

Les organisateurs du Mediagroup Van Dijck Belcar Original ont eu beau défrayer la chronique en organisant une manche Belcar le jeudi après-midi, rien n’y a fait. Sans fait de course majeur, la hiérarchie du championnat de Belgique d’endurance est figée, avec la Corvette C5-R GLPK de Kumpen et Longin devant, la Corvette C5-R SRT de Hart et Hezemans (Guest-Star de cette épreuve de Zolder) dans son sillage presque immédiat, et la Marcos LM600 Eurotech de Goossens et Van Dongen à un tour. Du très classique donc, qui ne fait pas varier d’un iota l’évolution du championnat.

Belcars a zolder Dans le dos des leaders, la Porsche 996 GT3-RS ProSpeed de Penders et Lamot a remporté la Classe 2 en devançant la RSR de Van Rompuy et Bouvy, tandis que Derdaele et Empsen imposaient leur Ultima GTR en Classe 3, devant la Porsche 996 GT3 Cup First de Mattheus et Boden.

Cette épreuve Belcar pour le moins décalée était marquée par quelques premières, avec la Viper AD Sport, confiée aux frères Wauters, la Mosler G&A de Kenis et De Keersmaecker et la Viper GT3 Signa de Chaillet et Nef. Des nouveautés qui ont rencontré pas mal de problèmes cependant…

Source : (V. Franssen) | turbomagazine.be

Belcar / Mid Summer Race / Classement final

  • 1. Kumpen-Longin (Corvette C5-R GLPK), 77 tours
  • 2. Hart-Hezemans (Corvette C5-R SRT), à 18″0
  • 3. Goossens-Van Dongen (Marcos LM600 Eurotech), à 1t.
  • 4. Penders-Lamot (Porsche 996 GT3-RS ProSpeed), 1er Classe 2, à 3t.
  • 5. Van Rompuy-Bouvy (Porsche 996 GT3-RSR PSI), à 4t.
  • 6. Derdaele-Empsen (Ultima GTR), 1er Classe 3, à 6t.
  • 7. Grouwels-Grouwels (Dodge Viper SRT/10), à 6t.
  • 8. Mattheus-Boden (Porsche 996 GT3 Cup), à 6t.
  • 9. Haane-Meert (Porsche 996 GT3 Cup), à 7t.
  • 10. Van Loo-Thomas (Porsche 996 GT3 Cup), à 7t. »

Liens

Le Site de l’EBRT’s still alive !

La nouvelle version de l’ebert.be est terminée ! Il n’y a « plus qu’a » remplir le site de news fraîche et un peu plus anciennes.

Egalement :

  • Mise à jour de la liste des membres
  • Mises à jour des liens
  • Mise en ligne de la revue des 25ans

Mathieu B., webmestre